Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 06:00
3330861657_c8fd8f2909.jpg

Sur fond de critiques écologistes, Total inaugure ce lundi son "pilote industriel" de captage-stockage du CO2 sur le site historique de Lacq, en Béarn, en présence de Valérie Létard, secrétaire d’Etat aux technologies vertes. Une première mondiale si tout se passe comme prévu.

Le captage/stockage de CO2 fait débat chez les écologistes. Nous y voyons en effet un moyen détourné permettant aux industriels de continuer à consommer de l'énergie fossile. Sur le papier pourtant, la solution semble saine. Elle permettrait de limiter le rejet de CO2 dans l'atmosphère des centrales thermiques, raffineries, cimenteries, hauts-fourneaux et autres verreries.

A Lacq (Pyrénées-Atlantiques) Total a reconverti une de ses cinq chaudières à gaz naturel, un pipeline de 27 kilomètres et un puits déplété (= vidé de son gaz) pour tester une chaîne complète de captage-stockage de CO2, rapporte le journal Sud Ouest. Le captage a commencé cet été avec des brûleurs à oxycombustion (= à oxygène pur et non à air). Le stockage a démarré ce week-end et sera complètement opérationnel ce lundi.

Objectif : enfouir sur deux ans 150.000 tonnes de CO2 à 4.500 mètres de profondeur dans l'ancien gisement de gaz. Un parallélépipède de roche poreuse de 2x1 kilomètres épais d'une centaine de mètres, dont l'étanchéité fait polémique dans la région. Total rassure : le CO2 ne risque pas de remonter à la surface. Confiance.

Concurrence féroce

« Il est vrai que les industriels et les équipes de recherche-développement manquent de visibilité. La conférence de Copenhague aurait pu accélérer le processus, elle ne l'a pas fait mais elle ne l'a pas stoppé non plus. On travaille sur le long terme », expliquait vendredi au journal Sud Ouest Nicolas Aimard, chef de projet chez Total.

L'enjeu est de taille. A l'échelle internationale, la recherche et la concurrence font rage. Sur la ligne de départ : Alstom aux USA, le norvégien Statoil dans la mer du Nord, et d'autres comme ArcelorMittal, Suez, EDF ou Veolia, planchent sur la question. A Lacq, Total a investi 60 millions d'euros. S'il parvient à ses fins, il s'agira d'une première mondiale.

Certains points sont essentiels dans cette opération et ne sont pas connus du grand public 1) le stockage du CO2 nécessite de l'énergie pour sa réalisation (combien de CO2 a été généré, pour créer ou faire rouler une voiture par exemple ? combien en faut-il pour le stocker ? sont des questions importantes). 2) le stockage de gaz naturel (combustible pouvant conduire à des explosions si on le mélange à l'air) est une opération qui fut menée à partir de 1956 par GDF à Beynes et d'autres lieux ensuite dans des couches profondes, pour faire face aux pointes de consommation de gaz en hiver et cela n'a pas causé d'accident jusqu'à ce jour autant que je sache. On a quand même en France des ingénieurs des chercheurs physiciens, chimistes, géologues, des ingénieurs de Grandes Ecoles qui savent faire des calculs en ce domaine. 3) la France est sérieusement concurrencée par les autres pays (Chine, Inde, etc ..) du point de vue recherche de technologies d'avenir et ne peut se contenter de fabriquer du bon vin et d'excellents fromages si elle ne fait pas des paris risqués et même si les solutions tentées s'avèrent impraticables par la suite (essayer ne coûte pas cher). Enfin, on apprend toujours quelque chose si l'on essaie, mais si on ne le fait pas, on ne stagne pas, on régresse. Les brevets sont à prendre avant que les autres trouvent , comme pour la magnéto-résistance géante du Pr. Albert Fert, source de tous les disque durs.


Tous les mouvements écologistes contestent à raison cette option à visée purement financière et à court terme qui ne présente en aucune façon une réponse à la réduction d'émission des GES. La seule finalité de cette technologie financée par les pollueurs pétrolier est de maintenir leur production sous couvert de "verdissement". Du "greenwashing" au frais des contribuables. Inadmissible, inefficace, couteux et sans garanties dans le temps! Ne soyons pas dupe devant ce nouvel aveuglement technologiste!
Partager cet article
Repost0

commentaires

P
<br /> super votre blog !!! bonne continuation<br /> <br /> <br />
Répondre